Retraite anticipée pour handicap

9 mars 2015

Vous pouvez bénéficier d’un départ à la retraite anticipée lié au handicap, c’est-à-dire avant l’âge minimum de départ à la retraite (fixé entre 60 ans et 62 ans, selon votre date de naissance), à condition de justifier d’un certain taux de handicap et d’une certaine durée d’assurance (dont une part minimale a donné lieu à cotisations à votre charge) durant cette période de handicap.

Conditions de handicap

Vous pouvez partir en retraite anticipée pour cause de handicap, sans attendre l’âge minimum de départ à la retraite, notamment si :

  • vous souffrez d’une incapacité permanente d’au moins 50% prononcé par la maison départementale des personnes handicapées (MDPH),
  • ou si vous êtes reconnu travailleur handicapé avant le 31 décembre 2015.

Conditions d’assurance vieillesse

Vous devez également justifier, depuis que votre handicap a été reconnu, d’une certaine durée totale d’assurance vieillesse, tous régimes de base confondus, dont une part minimale a donné lieu à cotisations à votre charge.

Ces conditions d’assurance vieillesse minimales à respecter varient :

  • en fonction de votre année de naissance,
  • et en fonction de l’âge à partir duquel vous souhaitez bénéficier du départ à la retraite anticipée.

Source : Service-Public.fr

Retraite anticipée travailleur handicapé

Retraite anticipée travailleur handicapé : conditions pour un départ avant l’âge légal

Je suis salarié(e) atteint d’un handicap, puis-je prétendre à un retraite anticipée ?

Vous êtes un salarié atteint d’un handicap, vous pouvez sous certaines conditions, bénéficier d’une retraite anticipée dès 55 ans jusqu’à l’âge d’obtention du taux plein.

Si vous pensez remplir les conditions d’un départ en retraite pour travailleur handicapé, vous devrez demander à la caisse de retraite une attestation de situation vis-à-vis de la retraite anticipée.

Vous devez justifier simultanément :

  1. - d’un taux d’incapacité permanente de 80 % reconnu tout au long de la durée d’assurance exigée ou d’un handicap de niveau comparable, ou de la qualité de travailleur handicapé ,
  2. - d’une durée d’assurance totale minimale en France ou à l’étranger (tous régimes confondus),
  3. - d’une durée d’assurance cotisée correspondant à l’ensemble des périodes de cotisations obligatoires et volontaires ainsi qu’aux périodes :
  • ayant donné lieu à rachat ou validation gratuite,
  • accomplies dans le cadre des réglements communautaires ou d’un accord de sécurité sociale avec la France,
  • validées par présomption,
  • issues du versement pour la retraite.

La durée d’assurance et la durée cotisée exigées dépendent de l’année de naissance et de l’âge de l’assuré à la date d’effet de la retraite.

retraite anticipeeRTQH

* La durée d’assurance et la durée cotisée nécessaires pour les personnes nées à partir de 1956 sont susceptibles d’évoluer.

Source : circulaire CNAV 2004/31 du 01/07/2004 complétée par la circulaire CNAV 2006/50 du 21/08/2006, Circulaire CNAV 2011/21 du 07/03/2011