Rendre accessible le message oral

11 juin 2014

Vers un nouveau métier :

Transcripteur en simultané pour l’accessibilité du message oral pour les sourds et malentendants

Les personnes sourdes oralistes, devenues sourdes ou malentendantes communiquent en Français. Elles ont des difficultés plus ou moins importantes pour l’accès au message oral.

Le fait de ne plus avoir accès au message oral provoque un handicap autour de la communication. Les personnes peuvent émettre le message mais elles ont des difficultés sur la réception. Et le fait de ne pas pouvoir communiquer isole les personnes, qui ne peuvent plus exercer leur vie professionnelle, leur vie citoyenne comme tout un chacun, car elles ne sont pas à égalité de chance.

Il n’existe pas de baguettes magiques pour permettre une communication à égalité de chance. Pour atteindre cet objectif, il est d’abord nécessaire que l’entourage adopte les bonnes attitudes de communication, d’une part, en utilisant les bons outils de compensation pour la personne d’autre part.

Pour les sourds oralistes, les devenus sourds et malentendants, il est possible de baser sur 2 outils qui sont à mobiliser en fonction des besoins, des possibilités de la personne sourde ou malentendante :

> L’utilisation des boucles magnétiques :

90% des personnes déficientes auditives, soit près de 6,3 millions de personnes sont atteintes de surdité légère ou moyenne. Elles ont en général une bonne compréhension de la parole avec un seul interlocuteur dans un environnement calme. En revanche, elles sont en grande difficulté de compréhension, dès qu’il y a plusieurs interlocuteurs, et dans les environnements bruyants. Les personnes équipées d’aides auditives adaptées, avec la position T, peuvent utiliser les systèmes tels que les boucles magnétiques, ce qui leur permet un excellent accès au message oral.

Lorsque la personne équipée d’aides auditives adaptées est en présence d’une boucle magnétique, elle appuie sur un bouton pour se mettre en position T (Téléphone, Telecoil) ou MT. Cela coupe les micros des aides auditives qui captent le son environnant. Elle reçoit directement le son de la voix de l’interlocuteur, qui parle dans un micro, sans les bruits parasites, dans ses aides auditives.

La personne déficiente auditive se retrouve ainsi dans les mêmes conditions que si elle était dans un environnement calme avec un interlocuteur, ce qui améliore nettement la compréhension.

La boucle d’induction magnétique est indispensable pour les personnes malentendantes et malvoyantes.

> La transcription simultanée de la parole :

Il s’agit d’écrire en simultané, à la vitesse de la parole, tout ce qui se dit par oral, tel un sous titrage en direct :

  • dans une conversation téléphonique ;
  • dans une conversation avec les interlocuteurs en présence ;
  • dans une réunion multi locuteurs ;
  • dans une formation ;
  • dans un colloque, un congrès ;
  • dans une manifestation culturelle, citoyenne.

Depuis le vote de la loi de février 2005, qui reconnaît pour la première fois la transcription comme moyens d’accès du message oral pour les sourds oralistes, les devenus sourds et malentendants, il est nécessaire de formaliser ce nouveau métier – et de mettre en place un cadre de reconnaissance de ce métier grâce à une formation et un diplôme reconnu.

Lire… messageur

Source : SCOP Le Messageur.