Surdité

7 mai 2011

Mon bruit à moi, c’est les paroles

Que le chien diligent comprend à demi-mot.

Mon bruit à moi, c’est la musique

Que seules mes pensées activent pour ma paix.

Mon bruit à moi, le sifflement

Qui remplace au matin les rêves et leurs sons.

Mon bruit à moi, c’est le bourdon

Qui parfois me dérange en sus de mon chaos.

Mon bruit à moi, c’est le trafic

Que je dois inhiber pour fuir son agression.

Mon bruit à moi, c’est la sortie

Qui fait s’entrecroiser les rires et les cris.

Mon bruit à moi, c’est le silence

Que je ne perçois plus au fond de la forêt.

F. B.

Décembre 2010